Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Liposuccion WAL

Différences entre la liposuccion WAL et TAL

Sommaire

5/5 - (2 votes)

TAL, PAL, WAL, SAL, FLLA… On peut très vite se perdre dans les termes et les acronymes liés aux techniques de liposuccions.

Voici quelques informations pour vous guider entre les techniques de liposuccions dites « TAL » et la liposuccion « WAL ».

La liposuccion TAL

La liposuccion TAL (aussi appelée TLA en anglais) est une « technique standard » d’infiltration du tissu adipeux avant la procédure de liposuccion.

TAL est un acronyme signifiant  » anesthésie locale tumescente  » (Tumescent Local Anesthesia en anglais). Elle consiste à injecter à faible débit sous la peau une « solution d’anesthésique local à faible concentration » (avec de faibles doses de lidocaïne et d’épinéphrine) dans la graisse sous-cutanée qui va créer un gonflement temporaire qui va être ensuite réaspiré via une canule (une canule est un petit tube que l’on injecte pour aspirer ou injecter de l’air ou du liquide dans le corps).

Liposuccion-WAL-machine-TAL
Machine liposuccion TAL

La liposuccion WAL

Liposuccion WAL signifiant Water-Assisted Liposuction System, c’est-à-dire  » système de liposuccion assistée par l’eau  » ou encore  » liposuccion à l’aide de la technologie hydrojet »), est une technique créée en 2011 par le fabricant Human Med pour traiter en particulier le lipœdème. Via une canule (petit tube) couplée avec un petit aspirateur de petits jets d’eau réglables (hydrojet) injectent une solution saline et anesthésique dans les zones à traiter et, en parallèle, une aspiration des tissus adipeux est faite.

Les petits jets d’eau injectés dans la « graisse malade » du lipœdème vont déloger, décoller, détacher les cellules de graisse et celles-ci vont être aspirées au fur et à mesure et atterrir dans les réservoirs de la machine.

Liposuccion WAL machine WAL
Machine liposuccion WAL

Différences et avantages

La principale différence entre la TAL et la WAL est : pour la chirurgie TAL les liquides sont injectés sous la peau AVANT leur aspiration par le chirurgien alors que pour la chirurgie WAL l’injection de liquides et l’aspiration sont SIMULTANÉS.

La technique WAL  permet de mieux respecter le réseau lymphatique, les nerfs et les vaisseaux des patients et de réduire les dommages et destructions sur ceux-ci. Avec la technique WAL le volume total d’eau injecté sous la peau est plus faible (toute la solution anesthésiante n’est pas injectée d’un coup), les membres sont donc moins gonflés et plus facilement « sculptables » par le chirurgien.

Grâce aux jets d’eau à flux et aux vitesses modulables de la technique WAL et aux injections rapidement suivies d’aspirations la durée de l’opération est grandement réduite et son déroulement est plus maîtrisé. Les anesthésiques et autres produits présents dans les liquides injectés n’ont pas le temps de pénétrer en profondeur dans le système circulatoire de la patiente car ils sont très vite aspirés ce qui permet de réduire les risques de malaises, nausées et la durée de l’inconfort.

De même la gravité et la fréquence des œdèmes, contusions et enflures sont réduites avec la technique de la liposuccion WAL : c’est pourquoi le Dr Nicolas Zwillinger préconise la lipoaspiration WAL dans le traitement du Lipœdème.

Différences entre la liposuccion WAL et TAL : vidéo explicative

Vidéo explicative par Human Med de la liposuccion WAL.
Partagez la publication :

ARTICLES RÉCENTS

4 réponses

  1. Bonjour,

    J’ai consulté un phlébologue et il vient de m’indiquer que je fais de l’oedème.
    En effet j’ai des jambes poteaux.
    Je suis complexée depuis adolescente de mes jambes et souhaite me faire opérer.

    Pourriez-vous revenir vers moi ?

    Merci.

    Bien cordialement,

    Claire-Marie

  2. Bonjour,

    J’ai 58 ans, je pense avoir du lipoedeme aux jambes et cuisses depuis toujours.
    Je souhaiterai savoir si s’est opérable ou non, le prix de l’oscultation et operations.

    Cordialement.

    1. Bonjour Arielle,

      Seuls les examens complémentaires (écho Doppler +/- lymphoscintigraphie) confirmeront la présence de cette maladie. Lors d’une consultation avec le Docteur Zwillinger, il touche les zones atteintes et prescrit les examens complémentaires.
      Je vous invite donc à prendre rendez-vous via Doctolib : https://www.doctolib.fr/chirurgien-plastique/paris/nicolas-zwillinger

      Le devis d’une opération dépend de nombreux facteurs : technique utilisée, type d’anesthésie, BMI, condition physique de la patiente etc… Donc afin d’obtenir un devis personnalisé, il faudra d’abord consulter. Le tarif de la première consultation avec le Dr Zwillinger est de 100 € mais les consultations de suivi ne sont pas facturées.

      Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *