Interview Mme H liposuccion WAL

Liposuccion WAL MME H Bas jambe
5/5 - (2 votes)

Pouvez- vous vous présenter ?

Je m’appelle J. j’ai 27 ans, je suis pharmacien et depuis l’adolescence je souhaite faire une opération sur mes jambes et mollets car je trouvais qu’ils ont une forme assez atypique. J’avais dans un premier temps consulté plusieurs autres médecins avant de faire passer le cap et réaliser cette intervention liposuccion WAL. En effet, mais je ne me sentais pas de franchir le cap où il n’y avait pas de feeling avec les docteurs que j’ai pu consulter avant le Dr.Zwillinger Nicolas.

Comment avez-vous été diagnostiqué?

Je vous avoue que je ne le savais pas pendant très longtemps. C’est en cherchant un médecin que je suis tombée par hasard sur le site du Dr.Zwillinger et sur le site du lipœdème. J’ai donc commencé à aller plus loin dans mes recherches et examens médicaux (echo-doppler, lymphoscintigraphie…).

Je me suis ensuite reconnue lors du rendez-vous avec le Docteur Zwillinger Nicolas lorsqu’il m’a montré les photos de patientes atteintes de lipœdème. Pour ma part la particularité est que je n’ai pas forcément les symptômes et douleurs. Cependant cela est assez justifié car j’ai un stade assez précoce. J’avais souvent des bleus mais aucune douleur. Malgré tout, comme je suis toute la journée debout en pharmacie, il m’arrivait d’avoir les jambes lourdes.

Lors du premier rendez-vous, qu’avez-vous décidé avec le docteur?

Lors de ma première consultation avec le Docteur Zwillinger Nicolas j’ai évoqué le fait que je trouve mes jambes et cuisses de forme assez particulière et je lui ai présenté mes différents examens. Étant donné que j’ai un stade très précoce de lipœdème, le docteur m’a proposé de réaliser une liposuccion WAL des zones : chevilles, mollets, genoux et culotte de cheval en une seule intervention.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre préparation à l’intervention ?

J’ai dans un premier temps reçu l’ensemble des éléments administratifs et mes prescriptions médicales de la part de la secrétaire. J’ai aussi dû prendre rendez-vous avec le Docteur Gloulou, médecin anesthésiste de la clinique ou je me suis faite opérer. J’ai donc rencontré l’anesthésiste, il est aussi fantastique que le Docteur Zwillinger, très à l’écoute et très gentil. Suite à mon rendez-vous avec Docteur Gloulou j’ai décidé de réaliser cette intervention sous anesthésie rachidienne. Je ne voulais pas être endormie entièrement.

Également ayant des troubles de la coagulation, j’ai réalisé pas mal d’examens complémentaires afin de m’assurer que cette opération est bien réalisable et sans risque.

Racontez-nous comment s’est déroulé le jour de votre intervention liposuccion WAL…

Un peu stressée, je me rends à la clinique Etoile avec mon panty dans mon sac à dos. 

Je fais mon inscription à l’admission, le personnel est très gentil, et je vais en chambre. L’infirmière me donne toutes les consignes. Charlotte, l’assistante du docteur, m’accompagne au bloc. On a revu les zones à traiter avec le Docteur Zwillinger Nicolas et ensuite l’intervention a débuté.

Et comment s’est passé le post opératoire de votre intervention ?

Juste après mon intervention j’étais en salle de reveil quelques instants le temps que l’anesthésie se dissipe Juste après l’intervention, j’étais en salle de réveil quelques instants le temps que l’anesthésie se dissipe correctement puis je suis restée en chambre à la clinique le temps que je puisse me lever aidé par les infirmières. C’est en fin de journée que je suis rentrée chez moi. 

C’était pas facile au début mais j’étais préparée. Les 7 premières nuits, j’ai eu beaucoup de douleurs. La journée ça allait mieux. Je ressentais comme de grosses décharges électriques ainsi que des fourmillements dans mes jambes.

La journée, les douleurs sont faibles à modérées.

La première semaine, j’ai eu beaucoup d’écoulements et il était difficile de remettre les bas de contention vu l’ensemble des hématomes mais ensuite c’était beaucoup plus simple. 

Je faisais mes injections de lovenox seule chaque jour pendant 10 jours.

J’essayais de marcher au maximum.

Le passage à la douche était un peu difficile, j’ai fait 2 malaises mais on sent l’amélioration de jour en jour.

Enfin vous avez eu votre rendez-vous post opératoire avec le Docteur Nicolas Zwillinger

Je réalise ce témoigne à 6 semaines post-pératoire . 

Après 3 semaines, j’étais déjà bien remise. 

J’ai repris le travail exactement 19 jours après mon intervention, c’est important de se laisser le temps de récupérer. 

Si je peux donner quelques conseils importants : Il faut être patient, se laisser le temps, être préparé à la douleur. Il y a des antalgiques qui calment facilement la douleur. Il faut être entouré les premiers jours.

L’état général s’améliore très rapidement mais la patience est importante pour obtenir des résultats.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *