Opération lipœdème : 3 conseils pour une organisation réussie !

lipedema operation organisation
5/5 - (1 vote)

On estime que 60% des patientes ayant subi une opération lipœdème par Docteur Nicolas Zwillinger habitent à plus de 2h de route de Paris. L’organisation pour un bon retour à la maison n’est pas à négliger, dans cet article nous allons vous donner des conseils pour un retour à domicile facilité.

1 – L’arrivée sur Paris pour son opération lipœdème :

Pour une opération lipœdème vous êtes généralement appelée pour une arrivée à la clinique entre 7h et 9h, si vous habitez loin de la région parisienne il est préférable de passer la nuit dans les environs. Il ne faut pas sous-estimer les problèmes de trafic éventuels (bouchons, grève des transports…). Les patientes confrontées à cette situation ont recours à différentes solutions pour se loger :

  • chez des membres de la famille/amis (sur Paris ou en région parisienne)
  • à l’hôtel (il y a de nombreux hôtels proches des deux cliniques dans lesquelles opère le Docteur Nicolas Zwillinger : Clinique Trocadéro et Clinique Etoile)
  • location de logement entre particuliers (airBnB, abritel…)

L’intervention ayant lieu sous anesthésie générale ou rachidienne, il est important de manger un repas léger la veille au soir puis de rester à jeun jusqu’au moment de l’intervention.

Nous vous indiquons votre heure d’arrivée à la clinique le mois précédant l’intervention, cet horaire tient compte du temps nécessaire pour les démarches administratives et la préparation pré-opératoire.

2 – La sortie de la clinique :

L’heure de sortie est difficile à prévoir en effet elle va dépendre de différents facteurs :

  • la durée opératoire
  • le volume de graisse aspirée
  • votre temps de récupération

Il est déconseillé de prévoir plusieurs heures de trajet le jour de l’opération lipœdème. Nous vous conseillons donc fortement une nuit sur Paris ou en région parisienne. Lors de cette nuit il vous faudra être accompagnée, si cela n’est pas possible dans votre cas il vous faudra donc prévoir une nuit d’hospitalisation à la clinique afin de bénéficier de la surveillance d’une équipe médicale.

En cas de nuit hors de la clinique (hospitalisation ambulatoire) certains éléments sont à prendre en compte :

  • Les écoulements post-opératoire : prévoir des alèses pour protéger la literie
  • La fatigue post-opératoire : éviter les escaliers et le trajet à pied supérieur à 10 minutes

3 – Le trajet retour :

Vous avez le choix entre différents moyens de transport pour le trajet retour, nous allons détailler chacun d’entre eux en indiquant les avantages et les contraintes. Dans tous les cas, il faudra bien vous hydrater et porter votre compression post-opératoire.

Le train :

Il s’agit souvent du meilleur rapport temps/distance, mais il faut néanmoins prendre quelques dispositions notamment éviter les correspondances. Le rythme de marche sera fortement ralenti suite à l’intervention nous vous conseillons de faire appel à l’assistance SNCF. Cette assistance se réserve en amont et vous permet d’être accompagnée jusqu’à votre entrée dans le train en fauteuil roulant. Il vous faudra arriver en avance à la gare.

Une fois dans le train n’hésitez pas à protéger le siège avec une alaise. La position assise étant parfois difficile à tenir sur une longue période, le train donne l’avantage de pouvoir se lever et se dégourdir les jambes.

La voiture :

La voiture reste le moyen de transport le plus flexible, vous pouvez partir à l’heure souhaitée, vous arrêter aussi souvent que nécessaire et vous pouvez voyager en position semi allongée si besoin. Même si en théorie vous pouvez prendre la voiture le jour de votre intervention, nous vous le déconseillons pour des trajets de plus de 2h. Il est dans ce cas préférable d’effectuer le trajet retour le lendemain ou le surlendemain de l’intervention par liposuccion WAL.

N’hésitez pas à multiplier les arrêts si vous ressentez le besoin de vous dégourdir les jambes. 

L’avion :

Ce moyen de transport est fortement déconseillé, en effet il augmente considérablement le risque de phlébite. Il est possible d’envisager l’avion uniquement pour des durées inférieures à 3h et avec un echo doppler de contrôle 24h avant de prendre l’avion. Le port de la double compression est obligatoire ainsi que l’injection de LOVENOX la veille et le lendemain de ce voyage en avion.

Pour les trajets en avion supérieurs à 3h, ils sont totalement proscrits durant le mois après l’opération lipœdème, il vous faudra également effectuer un écho doppler de contrôle 24h avant le vol.

Le trajet retour même s’il est inférieur à 2h est un moment très fatiguant, pouvant entrainer des malaises. Afin de les éviter, il vous faut prendre le temps pour chaque changement de position (debout-assis-debout), éviter les escaliers, boire beaucoup d’eau (1,5 à 2L d’eau par jour) et bien s’alimenter. L’organisation de votre venue sur Paris et surtout du trajet retour sont des éléments essentiels pour une intervention et un retour à domicile facilité. N’hésitez pas à nous contacter en cas de questions complémentaires.

Facebook
Twitter
LinkedIn

2 réponses

  1. bonjour atteinte de lipoedeme je voulais savoir l interet de faire soit une irm des vaisseaux lymphatiques ou soit une lymphographie ? j’ai eu l l’ordonnance de l irm mais je vois beaucoup de personnes parler de lympmphographie avce injection de produit radioactif.
    merci .

    1. bonjour madame, les deux examens ont un intéret pour comprendre le fonctionnement lymphatique de vos jambes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *